Alésage du cadre en fonte piano Bosendorfer

Piano 1/4 queue BOSENDORFER en cours de restauration

Le cadre de ce piano n’est pas tourillonné comme beaucoup dans les années 1900/1920.
Avec le temps, il arrive que les chevilles touchent la fonte du cadre ce qui est préjudiciable à la tenue d’accord car le calage de la cheville en est rendu difficile.

Lors de remplacement du sommier, même en mettant des chevilles de 6.60 donc très fines, il est préférable d’aléser le cadre pour agrandir les trous.
Ainsi aucun risque de toucher le cadre.
Quand il y a suffisement de place entre les trous eds chevilles, le mieux est d’insérer des tourillons en bois pour renforcer la cheville et éviter les torsions de chevilles.

A propos blogpiano

Sylvie Fouanon - Restauratrice de pianos anciens - Maître Artisan en Métier d'Art - Expert Judiciaire près la Cour d'Appel de Paris - Pianos BALLERON sarl - 75016 Paris - Vente et restauration de pianos anciens garantis. - Pleyel, Gaveau, Erard, Bosendorfer, Bluthner, Steinway, Schiedmayer... - 16, rue Jean Bologne 75016 Paris - 06.15.10.12.99 - balleron@pianos.fr www.pianos.fr
Cet article, publié dans PIANOS EN RESTAURATION, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s