Mécanique Pleyel

La belle mécanique Pleyel qui équipe les modèles 3 bis et F de 1895 à 1935 !

Copyright Pianos Balleron 2012 - Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation

Mécanique à peigne et ressort d’échappement à « boudin ».
Tous feutres regarnis, clavier poli, bois poncés.

Publicités

Une mécanique Schwander restaurée

Copyright Pianos Balleron 2010, tous droits réservés

Travaux de restauration effectués sur cette mécanique Schwander :

Pièces neuves identiques à l’origine : Têtes de marteaux, manches de marteaux complets avec olives et rouleaux neufs. Jeu complet de chevalets. Têtes d’attrape et tiges. Pilotes des touches.
Feutres regarnis et autres:  Mortaises et mouches enfoncement et balancier, feutre de bouts de touches et feutre de repos des touches. Pointes clavier désoxydées, feutre de repos de la barre de marteaux, feutres des boutons d’échappement, châssis poncé, bois des touches nettoyé, clavier ivoire lustré et poli, dièses lustrées et noircies.

Restauration mécanique piano Gaveau modèle 3

De belles têtes neuves Abel spécialement choisies pour ce Gaveau modèle 3, manches neufs complets, positionnement chevalets et mécanique.

Copyright Pianos Balleron, 2010
Copyright Pianos Balleron, 2010
Copyright Pianos Balleron, 2010
Copyright Pianos Balleron, 2010

Mécanique Pleyel terminée

Remplacement des manches APRES regarnissage des feutres des têtes des marteaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Têtes regarnies par les Ateliers Desfougères

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Têtes collées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mécanique regarnie selon devis et prête au réglage.

Peaux de cravates sur Piano quart Erard modèle 0

Piano quart ERARD modèle 0 en cours de restauration

Sur ce piano en « état de jeu », même les peaux de cravates du clavier sont complètement « cuites » !
Ce sont des peaux inusables que l’on ne remplace que très rarement…

img_55521

Les cravates sur la mécanique Erard sont les accroches qui relient le clavier au chevalet. Elle se clipse dans l’axe inséré dans la touche. La peau permet le blocage de la cravate et qu’il n’y ait pas de jeu lors du mouvement.

Première écoute de la frappe du piano Czapka

Piano 1/4 Czapka en cours de restauration

Le remontage des marteaux de la mécanique viennoise du piano Czapka dans leurs bascules est terminé.
Tout est en vrac, pas d’alignement, equerrage dans tous les sens….il va falloir régler tout ça !

Remise de la mécanique entièrement regarnie dans le piano pour une première écoute du piano :

Nous sommes contente de notre travail, la première écoute donne de bon résultat, la sonorité générale est profonde et ample, le médium est mélodieux…il y a de la chaleur humaine dans ce piano !
Vivement la fin du réglage et l’harmonisation finale pour pouvoir le savourer dans toute son ampleur !

Réglage mécanique piano Bosendorfer

Piano 1/4 queue Bosendorfer de 1915 en cours de restauration

Le regarnissage de la mécanique et du clavier est terminé.
Il n’y a plus aucun feutre d’origine !
Le réglage peut commencer.

Sur ce piano Bosendorfer de 1915, la mécanique est à simple échappement : un « doigt d’échappement » articulé et fixé sur la touche pousse le marteau.
Un ressort de rappel qui passe à travers le bâton permet un retour plus facile.

Réglage du niveau de clavier dans le piano.

Réglage de l’échappement.

Réglage de l’alignement des attrapes

Le piano est enfin essayable dans de bonnes conditions de jeu après le prmier réglage.
Sa sonorité est profonde, ronde, chaleureuse et parfaitement romantique !
Nous sommes satisfaite de notre travail.

Dans une semaine, le piano sera de retour chez son propriétaire…

Réglage mécanique piano à queue

Piano 1/4 queue BECHSTEIN n°137435 de 1930 en cours de restauration

Mécanique Schwander (chevalets à ressorts échappement type Erard)
1/ Equerrage, aligement et mise à niveau de la hauteur du clavier.
Réglage de la hauteur des touches par insertion de rondelles en papier (mouches) d’épaisseur différentes.

 

2/ Réglage de la pronfondeur d’enfoncement des touches

3/ Réglage de la chasse des marteaux

4/ Réglage de l’échappement

5/ Réglage de l’attrapage des marteaux

6/ Réglage de la rechute des marteaux

7/ Réglage de la force des ressorts

8/ Réglage du frappé

9 / Rectification du frappé

10/ Harmonisation des marteaux

Ces 10 opérations de réglage sont à effectuer sur les 88 notes de la mécanique…
Il est donc évident qu’un réglage ne peut s’effectuer en une journée.
Le total des opérations de réglage de la mécanique d’un piano à queue (equerrages, fauchages, alignements, réglages étouffoirs) est d’au moins 3 jours pour obtenir un résultat bien égal…
Impossible d’effectuer toutes ces opérations en une journée, non ?