Arrivée d’un magnifique Pleyel 3ter !

Copyright Pianos Balleron 2013 Tous droits réservés
Copyright Pianos Balleron 2013 Tous droits réservés

Cet élégant quart modèle 3ter d’1m57 est marqueté d’amandier ondé et filet d’après les archives Pleyel.
Il a été fabriqué en 1922 et vendu le 22 octobre 1923.
Il est en très bon état de conservation.
Cela fait plaisir de voir des pianos bien conservés après toutes ces années….

pianos-balleron-pleyel-modele3ter-amandier

Copyright Pianos Balleron 2013 Tous droits réservés – reproduction interdite

Pleyel-3ter-Pianos-balleron
Copyright Pianos BAlleron 2013 Tous droits réservés
Publicités

Nouveau piano Pleyel modèle F noyer de 1931

Et voici encore un nouveau Pleyel à l’atelier, ce magnifique noyer croisé de 1931

piano-pleyel-modele-F-1931-noyer-pianos-balleron-paris
Copyright Pianos Balleron 2012 – Tous droits réservés – Reproduction interdite sans autorisation préalable

Restauration mécanique prévue + ébénisterie

piano-pleyel-1931-model-F-pianos-balleron-paris
Copyright Pianos Balleron 2012 – Tous droits réservés – Reproduction interdite sans autorisation préalable

Travaux prévus pour juillet 2012 !

piano-pleyel-modele-F-1931-noyer-cordage
Copyright Pianos BAlleron 2012 – Autorisation interdite sans autorisation préalable – Tous droits réservés

 

Première chose à regarder dans un piano : le sommier !

Voici le genre de surprise que l’on peut avoir quand on achète un piano sans expertise …

Pianos Balleron - Tous droits réservés 2011

Le remplacement du sommier des chevilles d’un piano est une restauration importante qui nécessite du temps et un investissement élevé et qui doit être réalisé par un professionnel expérimenté.

Sommier fendu ne veut pas dire piano foutu…..

Piano Schiedmayer grand quart 1m90

Restauration 2011 n°2 : Schiedmayer de 1905

Copyright Pianos Balleron 2011 - Tous droits réservés
Copyright Pianos Balleron 2011 - Tous droits réservés
Copyright Pianos Balleron 2011 - Tous droits réservés
Copyright Pianos Balleron 2011 - Tous droits réservés

Arrivée d’un pianoforte Pleyel de 1842 époque Chopin

Se retrouver face à un instrument « ancien » est toujours émouvant. Particulièrement pour nos français… Et puis cette élégance magistrale dans un simple galbe !
Etat de conservation remarquable.
La restauration promet de plus belles émotions encore !

 

Copyright Pianos Balleron 2010 - Tous droits réservés

Epoque Chopin.
Cadre fer assemblé, des cordes parallèles, des étouffoirs en chapeaux de gendarme, une mécanique à simple échappement, un clavier ivoire & ébène, registre Do-Sol.

Arrivée d’un piano ERARD modèle 0 de 1925 à restaurer

Magnifique piano quart ERARD modèle 0 de 1925 en acajou moucheté.
Cordes croisées, cadre fonte mécanique Erard, clavier ivoire 88 notes, pieds carrés
Restauration complète prévue avec remplacement du sommier.

Copyright Pianos Balleron 2010 - Tous droits réservés

Arrivée d’un grand droit BECHSTEIN modèle 7

Quelle personnalité !
1m38 de hauteur et des basses de 1/4 !!
Une mécanique à prolonge offrant un bon toucher, rapide et précis.

piano-droit-bechstein-modele-7-1935

Une expression très allemande, toute en intériorité.
Aucune esbrouffe : il se pose là, comme les meilleurs….

les 2 B sont mes préférés avec le P, c’est bien connu !
wakarimasu-ka ?

Arrivée d’un BLUTHNER de 2m30 année 1900

Parmi les pianos que  nous aimons, il y a Bluthner….en voici un magnifique exemplaire possédant le fameux système de la quatrième corde dit « Aliquot »

bluthner-2m30-1900

2m30 c’est impressionnant !

bluthner-1900-2m30

Une facture parfaite, très en avance sur son temps…

lutherie-bluthner-2m30-1900

Le brevet de la 4ème corde qui enrichi le son des aigus en jeu fort…c’est coloré, chantant

bluthner-aliquot-patent

Mécanique à double échappement, chevalets avec ressort Hertz, clavier ivoire….

mecanique-bluthner-1900

Sa restauration sera un vrai plaisir !

Arrivée d’un piano droit Pleyel n°9 à restaurer

Et encore un piano, un !!
Rentrée de 8 pianos pour le stock de restauration-vente en ce mois de décembre…ce n’est pas très courant…

Très beau PLEYEL n°9 de 1927 en noyer soleil

piano-droit-pleyel-n°9-n°182029-1927

Restauration complète prévue…pour 2010 ???

Arrivée d’un piano quart ERARD de 1909 à cordes parallèles

Un nouveau piano à restaurer vient grossir notre stock de restauration à faire !

Piano quart 2m10 ERARD de 1909 à cordes parallèles.
Clavier ivoire 85 notes La-La

erard93708

Ebénisterie en palissandre croisé.

Restauration complète prévue.

Droit Gaveau de 1895 modèle 3

Un piano droit Gaveau est arrivé à l’atelier directement de Saint Malo.
Il s’agit d’un piano modèle 3 de chez Gaveau construit en 1895 d’1m25 de hauteur.
L’aspect semble ancien de prime abord de part le style du meuble.

img_5453

1895 et pourtant de facture étonnament moderne : cordes croisées, cadre en fonte pleine mais non tourilloné, chevalet des basses ponté.

img_5445

Mécanique GAVEAU à lames réhaussée de prolonges, clavier 85 notes ivoire et ébène.

img_5439

Le feutrage de la mécanique est entièrement d’origine, usé par le temps, mangée par les mites et recouverte d’une poussière grasse.

img_54471

La restauration de ce piano est possible techniquement mais le jeu en vaut-il la chandelle ? Etant donné l’état de la structure harmonique, l’oxydation importante des cordes et chevilles, la présomption de remplacement de sommier, l’humidité des bois et le feutrage complet de la mécanique à remplacer….le cout sera trop important pour un résultat musical de 1895 !
La propriétaire est honnêtement avisée et prendra sa décision dans quelques jours : restauration ou destruction…

Arrivée d’un piano droit GAVEAU à restaurer

Piano droit GAVEAU modèle C de 1920 1m30 88 notes ivoire/ébène.
Magnifique ébénisterie en noyer soleil.
Très bon modèle de chez Gaveau, profondeur des basses impressionnante.

Restauration complète prévue
Prix de vente estimé après restauration complète avec sommier neuf : 8000 euros

Arrivée d’un piano 3/4 queue GABRIEL GAVEAU

Rare piano 3/4 queue Gabriel Gaveau de 1920.
L’ébénisterie de style est en acajou avec filets de palissandre.
Caisse 6 pieds gablés.

Cordes croisées et cadre fonte pleine.
Mécanique Schwander.
Clavier 88 notes La-Do en ivoire et ébène.

Nous aurons du travail sur ce piano car il a vraiment besoin d’être revu à fond : remplacement du sommier, regarnissage total du bloc mécanique-clavier-étouffoirs, partie harmonique, ébénisterie complète…
Vu l’étonnante sonorité qu’il dévellope dans son état actuel, la restauration devrait donner un résultat surprenant pour cette marque peu (re) connue à sa juste valeur…
Le planning de l’atelier étant complet en 2008, on ne sait pas vraiment quand on pourra le commencer !

Arrivée d’un nouveau piano PLEYEL à restaurer

Voici un des fameux piano droit PLEYEL modèle « P » de 1929.
Mécanique Schwander Pleyel à prolonges clavier 88 notes.
L’ébénisterie est en acajou croisé et de style Sheraton.
Il nécessite une restauration complète.

Restauration complète prévue pour septembre/octobre 2008.
Prix de vente probable autour des 10.000 euros.
Modèle fleuron des pianos droit Pleyel, très inconditionnels des amateurs de la marque…

Arrivée d’un nouveau piano à restaurer : Gaveau 2m05

Aujourd’hui, arrivée d’un nouveau piano à restaurer, le 35eme du stock !
Il s’agit d’un 1/2 queue GAVEAU modèle « 3 » de 1922 de 2m05 en palissandre equipé d’une mécanique Schwander à 88 notes La-Do.

Il nécessite une restauration complète avec remplacement du sommier des chevilles.

Le modèle 3 était considéré comme le meilleur modèle de la manufacture de pianos Gaveau à Paris dans l’entre deux guerre.

Restauration prévue en 2009.

Arrivée d’un piano droit BLUTHNER de 1882 à l’atelier

Julius Bluthner était un grand facteur de piano installé à Leipzig en Allemagne en 1853.
En 1939 juste avant la guerre, la manufacture Bluthner avait produit 124500 pianos !
La marque existe toujours et sa réputation n’est plus à faire.
Celui ci est un modèle de piano droit d’1m40 datant de l’année 1882.
Sa fabrication est assez moderne : cordes croisées avec cadre semi métallique (s’arretant juste sous le sommier des chevilles), mécanique dite à baïonnettes et clavier ivoire de 85 notes.

La mécanique dite à baïonnette a equipé pratiquement tous les pianos droits de 1860 à 1910.
Les baïonnettes sont les tiges qui permettent d’actionner les étouffoirs. Elle sont insérées dans les chevalets. Quant on appui sur la touche, le chevalet se lève et la baïonnette par le mouvement de levier fait décoller l’étouffoirs des cordes de la note. Les étouffoirs sont fixés sur des bascules qui se trouvent au dessus des marteaux. C’est pourquoi quand on soulève le couvercle d’un piano equipé d’une mécanique à baïonnette, on ne voit pas les marteaux mais une grande barre en bois sur laquelle sont fixés les bascules d’étouffoirs.

Le cadre semi-métallique était déjà croisé mais ne recouvrait pas le haut du sommier des chevilles. Cette fabrication des cadres a été arretée pour les derniers vers les années 1910/1915. Quelques fois, des gros boulons traversait le haut du sommier pour renforcer son collage et éviter son décollement par le tirant des cordes. C’est le cas sur celui-ci.

Autrefois, la marque était insérée dans le vernis de la table. On voit ici toutes les médailles obtenues dans les expositions. La dernière étant en 1881 à Melbourne en Australie.

Ce piano est fatigué mais sa sonorité a des beaux restes. La profondeur de ses basses est etonnante. Malheureusement et compte tenu de l’ancienneté de sa facture, le cout des restauration dépasse sa valeur de vente même après restauration.
Avec un bon réglage il peut encore satisfaire un pianiste peu exigeant et continuer sa vie musicale.
Il va rester quelques semaines à l’atelier puis s’il n’a pas trouvé preneur en l’état, il partira pour pièces….
Aléa jacta est !