Dernières finitions sur piano Czapka avant le grand départ

Piano Czapka & Sohns, Vienne, Autriche, 1915

La restauration complète est terminée, mécanique reglée, étouffoirs posés, akiko ecoute ses réglages et dicerne en jouant sur tout le registre les endroits ou il faudra rectifier quelques marteaux lors de l’harmonisation finale et surtout les petits bruits parasites de cette sacré mécanique viennoise.
Il sonne bien, il est ample et profond, sonore et doux en même temps.
Tout ce qu’on aime !

Départ iminent…

Publicités

Remplacement axes marteaux mécanique viennoise

Piano Czapka en cours de restauration

Travail délicat : remplacer ces petits axes qui, coincés dans la capsule, vont permettre le mouvement du marteau. Le diametre de l’axe est de 0.75, sa largeur 0.8mm….c’est tout petit, ça saute des doigts…il faut l’enfoncer bien droit dans son trou, ne pas l’ovaliser….youpiiii….

Marteau remonté, capsule serrée, le mécanisme fonctionne !

Il n’y a plus que le réglage de l’échappement à faire grâce à la vis de la barre des doigts d’échappement et le tour est joué !

Madame, votre piano sera très bientôt chez vous….

Premier marteau remonté sur mécanique Czapka

Piano Czapka en cours de restauration

Feutre d’échappement et de marteau regarni, capsule d’accroche de marteau remplacée, axe de marteau neuf, coussin de repos remplacé.

Barre des doigts d’échappement de la mécanique viennoise avec les ressorts d’échappement neuf (3 forces différentes)

Il vient en appui sur le feutre rouge fixé au bout du manche de marteau et permet l’échappement grâce au ressort.
(photo à venir)

Remplacement agrafe de marteaux piano Czapka

Piano Czapka en cours de restauration

Les anciennes agrafes de marteau de cette mécanique viennoise étaient en laiton massif…dont la tête était soudée !
L’agrafe de marteau permet le maintien du manche du marteau et en même temps son mouvement grâce à l’axe qu’elle serre.

Les nouvelles agrafes (disponibles chez Renner) sont plus épaisses mais moins « costaud »: 4 têtes se sont desserties au vissage !

 

Elle sont aujourd’hui en galva et la tête est sertie.

On distingue sur le côté le petit trou qui reçoit l’axe en pointe du marteau.

La mise en place et l’alignement des marteaux dans ces agrafes ne sera pas facile et extrêmement délicat !

La mécanique viennoise

La mécanique dite « Viennoise » (Prell Mechanik) a été principalement utilisée par les facteurs allemands et autrichien dès 1785. (voir les Stein, Graf, Bosendorfer, Herbar, Czapka, Petrof…)

Son système inversé (le marteau est positionné vers le clavier), l’échappement simple, permettait un toucher très léger, agréable, chantant.
les marteaux étaient souvent recouverts d’une fine peau tendue qui rendait au piano une sonorité douce et chaude.
Elle n’a pas supporté la concurence de la mécanique dite « Anglaise » ,simple puis à double échappement, que tous les facteurs ont adopté dès le début XVIIIIème siècle.
Sa restauration n’est pas facile, mais fort heureusement, Renner produit toujours des pièces de rechange qui permettent de faire revivre agréablement ces magnifiques pianos.

Regarnissage peaux d’attrapes mécanique viennoise

Piano 1/4 queue CZAPKA & Sohn en cours de restauration

Regarnissage des peaux d’attrapes.
L’attrape du marteau est une peau fixée sur une âme en bois qui permet de bloquer la queue du marteau en position de rejouer.

La peau doit être suffisement rêche pour bien attraper le marteau sans faire trop de bruit ni le bloquer.

Une peau trop lisse ne permettera pas un attrapage régulier.