De l’eau au moulin des amateurs de pianos anciens…

Et pas des moindres !

Vu sur le web
Publicités

Un commentaire sur « De l’eau au moulin des amateurs de pianos anciens… »

  1. J’ai un Herz de 1855, il semble qu’il soit « passé », et suis bien content de lire ces quelques lignes;
    j’espère qu’il ne finira pas comme dans « Tristesse piano » !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s